Poches en stock mais pas que

30 mars 2010

Vent frais, vent du matin

Vent qui souffle au sommet des grands pins

Chez nous, quand il y a du vent, il y a du vent....c'est à dire qu'on peine à dormir vu le boucan d'enfer que cela fait. Bon, par contre, on n'a pas de pins, mais des câbles électriques qui a priori, eux, n'aiment pas le vent.

Donc ce matin, vers 6h15 ( oui, j'étais réveillée, mais je ne saurai dire si c'était le bruit du vent ou le bruit de l'Hom qui, lui, je peux formellement en témoigner, dormait...profondemment a priori) donc ce matin, j'ouvre un oeil et je me rends compte que la chambre est anormalement sombre.....plus de radio-réveil, plus d'électricité. Mais cette fois-ci, j'ai été prévoyante, je dégaine donc le portable pour faire un point horaire : 6h15 tout va bien, l'heure de lever chez la tribu Sev-ienne étant de 7h pour le grand modèle et 7h20/7h30 pour les petits. Par contre, mon esprit,selon toute attente - eu égard à cette heure ô combien trop matinale - s'est mis à évaluer les conséquences du manque d'électricité dans une maison tout électrique. Douche : ok pour l'eau chaude (le ballon a assez de capacité), par contre, on abandonne le lavage de cheveu car pas de possibilité de réaliser le brushing in-dis-pen-sa-ble. Pour la lumière, pas de problème, la Sev a une bougie Florame parfumée à l'orange qui fera très bien l'affaire. Ensuite, petit dej : on tire un trait sur le thé (on se rattrappera au bureau), les céréales et le lait, pas de pb....bon tout ceci se fera là aussi à la bougie car pas de possibilité d'ouvrir les stores électriques. Donc en première évaluation, nous devions pouvoir nous en tirer.....et là, stupeur, comment sortir la voiture du garage, la porte étant elle aussi électrique, je me suis bien souvenue que le proprio m'avait montré comment débrayer le mécanisme pour le passer en manuel mais impossible de me souvenir.....réveiller l'Hom en catastrophe pour cela paraissait également une option,mais définitivement l'option de la dernière chance, celui-ci n'appréciant que très peu un quelconque raccourcissement de sa nuit....bon, je décide que spa grave, j'aviserai le moment venu, ayant une confiance sans borne en mes capacités d'adaptation (que diable, ma fille, tu as pourtant fait des études techniques supérieures!!! si si je t'assure, souviens-toi)

J'en étais là de mes réflexions (enfin, j'en étais aussi rendue sous la douche à la lueur vacillante de la bougie) lorsque la lumière fût....et c'est presque avec regret que j'ai poursuivi le planning serré des matins avec enfants.

Posté par Sev-and-co à 12:24 - Point Route - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire