Poches en stock mais pas que

21 avril 2010

Le mystère de LA chaussette

Depuis Septembre, à chaque fois que j'ouvre le placard de Mister J, la même vision me glace d'effroi DSC_0005

Vous aussi, vous êtes glacées, n'est-il point?

Pourquoi, pourquoi, POURQUOI ces chaussettes toujours esseulées après de multiples mois ? (oui, parce que, chez nous, la chaussette a pour habitude de passer quelques jours célibataire car, en raison d'un phénomène étrange et non encore élucidé, il semblerait qu'elles ne trouvent pas le moyen de passer ensemble dans la même machine à laver). Donc voilà où j'en étais, dépitée mais presque résignée à la vue de mes 2 chaussettes esseulées. Je leur disais que ce n'était pas grave, elles pouvaient aussi s'en sortir seules, elles avaient aussi une vie à vivre pour elles (non, je ne fume pas la moquette, je n'ai pas de moquette).

Mais tout ceci a changé dimanche dernier. Que s'est-il donc passé dimanche dernier, me demandez-vous tenaillées par le suspense (laissez-moi rêver s'il vous plait)? Eh bien dimanche, par un hasard que je pourrai qualifier de "heureux" , j'ai passé l'aspirateur (rassurez-vous jusque là, rien d'hasardeux, cette occupation que d'aucun pourrait qualifier de saine, se reproduit bien trop souvent à mon goût), donc disais-je, j'ai passé l'aspirateur certes mais profitant de l'absence de ma joyeuse mais néanmoins bordélique progéniture, je l'ai passé de façon un peu plus -comment dire - exhaustive.

Et quelle ne fût donc pas ma surprise de voir tout d'un coup revenir ça :

DSC_0006

en passant sous l'étagère de Mzelle A.

Une vague irrépressible de joie et d'allégresse m'a instantanément envahie. Pour un peu, je me serai prise pour un joueur de foot, j'étais - je l'avoue - à deux doigts de partir en courant mon t-shirt sur ma tête mais, me souvenant que justement, le footing du matin avait été assez douloureux comme ça (reprise après 1 mois d'arrêt sur une entorse du genou non totalement guérie avec parcours avec cotes - appelez-moi Rambo), je me suis contentée d'un YESSSSSS tonitruant.

J'ai donc fièrement été avertir son esseulée qu'elle allait bientôt pouvoir retrouver sa moitié, j'ai tenu un message plein d'espoir à l'autre esseulée lui disant de le garder justement l'espoir et je suis allée mettre ma rescapée dans le bac de linge sale (oui, après 7 mois passés sous une étagère, avant de retouver sa moitié, faut un brin de nettoyage et de mise en beauté, convenons-en).

Je vous tiendrai bien entendu au courant des retrouvailles (si si j'y tiens).

Posté par Sev-and-co à 13:05 - Point Route - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire