Poches en stock mais pas que

01 février 2011

Le Nom des Gens

Allez, zou, je suis presque à jour dans ce que je voulais vous faire partager. C'est un exploit. Faut dire que récemment, il ne s'est pas passé grand chose : déjà arriver à caser un metro boulot dodo basique a relevé de l'exploit.

affiche_le_nom_des_gensCe qui ne se fait pas au détriment de ma mémoire. D'ailleurs, pour preuve, j'avais noté sur un post it (oui je suis devenue post-it maniaque, je note tout, j'en mets partout) la liste des sujets à aborder ici : Photos Washington (fait), Le nom des gens, les petites soeurs. Je sais que le dernier est un livre mais j'avais un grand blanc face au 2e. Bon, j'ai la facheuse tendance d'oublier assez vite la trame de l'histoire des romans que je lis, seule l'impression reste mais là, ça ne me disait vraiment rien. Qu'à cela ne tienne, je suis allée voir sur amazon, histoire de me remémorer le livre

Pas de livre sous ce nom

J'ai donc poursuivi mes recherches quand, tout à coup, une affiche de film est apparue

Cling!

J'ai donc pu reconnecté les neurones. Ce n'est donc pas d'un livre dont je voulais vous parler mais bien d'un film. Avec toute cette introduction, vous vous dites surement que cela part mal. Si je ne me souviens pas d'un film, c'est qu'il ne devait pas être bien.

Que nenni. Peut être souffrai-je juste du même Alzheimer que notre ex-président? Parce que j'ai vraiment beaucoup aimé le film. C'est frais, gai et léger. L'histoire est traitée avec originalité je trouve. On rit, on s'émeut (bon, moi, mais j'ai l'émotion cinématographique facile). Vraiment un très bon moment.

Bon, soyons honnête, le fait qu'il y est Jacques Gamblin dans le film est aussi un grand plus. Parce que, je ne sais pas pourquoi, j'adore Jacques Gamblin. Non seulement je le trouve beau mais il joue merveilleusement bien. Un peu mon Viggo à la française. Sara Forestier est excellente également et pour une fois, on montre un fille qui n'est pas forcément gaulée comme une mannequin, ça fait du bien.

Le_nom_des_gensbisBon, je vous fais quand même le pitch : Bahia, d'origine algérienne, a décidé de coucher avec les gars de droite afin de les convertir aux idées de gauche. Elle rencontre  qui est tout son contraire : Arthur Martin (eh oui!) effacé, élevé dans une famille où le non-dit est roi. Bref, 2 univers qui se télescopent et des situations comiques à la pelle. Avec en bonus, une apparition de Lionel Jospin.

Alors, spa vrai qu'il est beau?

Posté par Sev-and-co à 13:12 - Coup de Coeur - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire