Poches en stock mais pas que

11 mars 2012

Mille femmes blanches

En 1874, le président Grant accepte la proposition du grand chef cheyenne Little Wolf :

fergus

troquer mille femmes blanches contre mille chevaux et bisons. Oui, je te l'accorde, c'est un brin cavalier, mais il n'était pas tout à fait stupide Little Wolf : son but était ainsi de fournir un "pont" entre les 2 civilisations, que les enfants issus de ces unions soient en quelques sorte les ambassadeurs.

On suit donc les aventures du premier contingent de femmes : quelques volontaires mais surtout des femmes issues des prisons et des asiles. Pus particulièrement, on suit le journal d'une d'elle : May Dodd. Issue de la grande bourgeoisie de Chicago, May est une femme moderne avant l'heure. Éprise du contremaitre de son père, elle part vivre avec lui et a 2 enfants hors mariage. Son père, sa famille ne supporte pas l'image qu'elle projette : partie avec un homme de condition inférieure, non mariée. Ils la font enlever, interner et lui enlève ses enfants. Pour échapper à l'asile, elle accepte donc de se porter volontaire.

On va donc suivre ses aventures, ses doutes mais aussi son courage. Tout d'abord, lors du très long voyage de Chicago au campement cheyenne (avec quelques aventures que je ne dévoilerai pas ici, histoire de garder le suspense) puis la découverte de son peuple d'adoption, les cheyennes. Elle y découvre un peuple fier, tout à la fois violent et tolérant. Au milieu de ces aventures, on ye retrouve également des réflexions on ne peut plus de notre temps sur la vie, le bonheur, la condition féminine, le couple.

Bref, j'ai dévoré ce roman autour duquel je tournais autour depuis longtemps. J'ai adoré découvrir la culture indienne et cela m'a donné envie d'en lire plus.

Un très beau et bon livre.

Mille femmes blanches - Jim Fergus - Pocket

 

Posté par Sev-and-co à 11:24 - Coup de Coeur - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire