Poches en stock mais pas que

06 octobre 2012

Extrême Shopping

Cette semaine, ma collègue de la R&D et moi-même avions une mission. Que dis-je une mission? Deux missions!! Nous partions toutes les deux, bras dessus dessous titiller La Movida. Titiller seulement car notre mission était de rejoindre notre commercial espagnol pour aller visiter 2 clients dans la lointaine banlieue de Barcelone. Et point de glamour là dedans, les clients en question manipulent des fils métalliques, des gros tout d'abord puis des plus petits ensuite. Ca fait rêver, n'est-il point?

Mission plutôt simple, tu en conviendras. Voire même plutôt barbante. Mais ce serait mal nous connaître, ma collègue et moi. Capable de tout que nous sommes. Tout d'abord pour pimenter notre départ, nous n'avons rien trouvé de mieux que de partir just-in-time pour l'aéroport. Je t'annonce donc que pour le just-in-time, nous ne sommes pas encore tout à fait au point. Nous nous sommes retrouvées à poser le voiture au parking à 17h15 pour une fin d'enregistrement à 17h30. 1er petit coup de stress pour rejoindre le terminal. Mais jusque là, nous étions large : nous sommes arrivées au comptoir Vueling à 17h25. Il nous restait ensuite à rejoindre l'avion. Sauf qu'à Lyon, les vols lowcost sont au Terminal 3, terminal dont le design consiste à te faire parcourir à pied environ 1 km pour rejoindre les portes d'embarquement, avec un obstacle intermédiaire à mi-chemin, le franchissement du contrôle de sécurité (tu sais ce passage où tu finis pieds nus, une main tenant ton pantalon que tu as dû délesté de sa ceinture, à passer au travers d'un portique en murmurant quelques mantras pour que rien ne sonne à ton passage). Nous avons donc entamé ce périple alors même qu'une charmante voix annonçait l'embarquement immédiat de notre vol. Ce qui a eu pour effet de nous faire passer instantanément de l'allure marche rapide à footing sur talons. 7 minutes plus tard, alors que je bénissais mes footings bi-hebdomadaires et que ma collègue frisait la crise cardiaque, nous franchissions la porte de l'avion avec un sentiment de victoire contre nous-même que n'aurait pas renié Usain Bolt franchissant la ligne d'arrivée.

C'était la première phase de notre aventure ibérique. Ensuite, je te rassure, tout s'est bien passé. Au passage, je t'enjoins à discrètement (ou moins discrètement) dé-scratcher le coussin de ton siège Vueling. Opération que j'ai réalisée lors de la recherche de la branche des lunettes de soleil de ma collègue (je te le dis, on ne s'ennuie jamais ensemble). Cette opération m'a rapportée 3€, plus que mes gains habituels à l'Euromillons, je tiens à le préciser.

Nous sommes donc arrivées à l'aéroport de Barcelone juste pour voir avec envie les Zara, les Mangos du terminal et réaliser avec effroi qu'à notre retour, avant 8h, elles seront certainement fermées. Life is a bitch, tu sais.

Je te passe les détails des visites, rien d'intéressant (ce n'est que le boulot). Par contre, au retour, notre commercial ayant son vol plus tôt, nous devions être à l'aéroport à 6h30. Enfer, damnation et visages cernés! Réveil dès potron minet (très potron ou très minet, mais définitivement trop tôt), douche, bouclage de valise et à 6h30 nous débarquions à l'aéroport. Comme nous sommes des filles optimistes, nous en avons profité pour cette fois, enregistrer nos valises bien à l'avance et avions prévu d'aller prendre un petit déjeuner ensuite. Et là, en descendant lentement l'escalator, ô joie, ô bonheur, ô merci dieu de la consommation! Les boutiques étaient ouvertes! Nos visages soudainement illuminés par cette alléchante perspective, ni une, ni deux, nous voilà donc parties dans Zara, Mango et Desigual. Ce n'est que 30 minutes plus tard, lestées d'un manteau (30€ moins cher qu'en France) et d'un pull que nous nous sommes enfin accordées un petit déjeuner bien mérité nageant dans le bonheur et la félicité.

Nous avons là réalisé soudainement que faire du shopping à jeun avant 7h du matin, c'était certes assez extrême comme expérience mais que c'était une sacré bonne façon de commencer la journée !!

Nous avons de ce pas décidé de nous dévouer dorénavant entièrement à nos clients barcelonais.

Posté par Sev-and-co à 17:55 - Point Route - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire