Poches en stock mais pas que

11 mai 2013

Point Livres

Si, ici, il y a les lectures du métro, moi je fais plutôt dans les lectures du dodo car, vois-tu, déjà je ne prends pas le métro du coup, je lis principalement en position allongée (oui, aujourd'hui, j'ai décidé de te dévoiler ma vie intime, chanceuse va). Le moment lecture privilégié, c'est le soir, avant d'éteindre la lumière. Avantage : je suis au calme (enfin, quand l'homme ne décide pas de me faire part là maintenant TOUT DE SUITE du super article hyper intéressant-que-tu-ne-peux-pas-manquer de son magazine d'actualité préféré - youpi) donc je suis -en général- au calme. Par contre, du coup, j'ai tedance à empiéter sur le temps de sommeil nécessaire et à me retrouver le matin avec une tête de sharpeï. Autre grand moment de lecture : l'été lors des séances bronzage au bord de l'eau (et là, en plus, l'homme a tendance à glisser subrepticement dans les bras de Morphée- yesss- par contre, il peut y avoir un 2e effet kisskool si les enfants sont dans les parages, car comme toi aussi, tu le sais, l'enfant est rarement patient lorsqu"il décide que tu dois le regarder là maintenant TOUT DE SUITE). De là à tirer la conclusion que l'homme est un grand enfant, c'est bien évidemment quelque chose que ne m'a jamais traversé l'esprit (non non non).

Bref, tout ceci pour pas grand chose en fait, juste te parler de 2 coups de coeur :

Image

Un 2e roman de cet auteur que j'ai découvert récemment (cf ). Le cadre : une université du Midwest. Tout débute avec un accident où Nicole, étudiante modèle, trouve la mort et son petit ami Craig fait face à une amnésie post traumatique. Shelly, une professeur de musique, est l'unique témoin de cet accident et s'indigne de la version retranscrite dans le journal local, nullement conforme à ce qu'elle a pu constater. Un an plus tard, Craig revient dans cette université, y retrouve Perry son ancien compagnon de chambre et fait face à son statut de pestiféré en étant considéré comme l'assassin de Nicole. Tu as suivi jusque là ? oui ? bien alors là dessus, il faut rajouter Mira Polson, jeune professeur donnant un cours sur la mort et ses perceptions. Au fil des pages, tout ce petit monde - et bien d'autres - vont se croiser et petit à petit, on va découvrir ce qui s'est vraiment passé cette fameuse nuit.

J'ai beaucoup aimé ce roman qui devient peu à peu une véritable enquête policière mais aussi une étude de moeurs sur les fameuses fraternités helléniques des universités américaines (les fameux alpha delta pi et consors....que l'on trouve inscrit sur les frontons des maisons aux abords des campus). L'intrigue est passionnante et jusqu'au dernier moment, j'avoue avoir hésité sur le dénouement final. Tu l'as compris, il y beaucoup de personnages différents avec tous leur propre histoire, leur propres démons. C'est un très bon livre que je te recommande.

Un autre auteur que j'aime beaucoup et dont je continue à découvrir l'oeuvre :

Image 1

2 histoires en parallèle : Lexie, jeune apprentie journaliste qui monte à Londres, et va y vivre une existence libre et indépendante et Elena, jeune maman s'efforçant de surmonter un accouchement difficile et qui voit son mari faire face à des remontées de son passé. Deux histoires qui vont finir par se rejoindre.

J'aime cet auteur et je n'ai encore une fois pas été déçue. J'ai été plus particulièrement touchée par la vie de Lexie, femme moderne avant l'heure, que la vie n'a pas épargné et qui toujours résiste et se bat.Je t'avoue un peu moins par Elena mais ce doit juste être une question de sensibilité. En tout cas, là encore, un bon moment. Une histoire touchante.


Commentaires

Poster un commentaire