Poches en stock mais pas que

12 juin 2013

A part peut être Mme Thatcher

testament

Tabitha Winshaw fait partie de LA famille Winshaw, sorte de dynastie britannique. Tabitha a passé quasiment toute sa vie en hôpital psychiatrique après qu'elle ait accusé son frère ainée Lawrence d'avoir commandité l'assassinat de son frère cadet Godfrey abattu alors qu'il était en mission pour bombarder l'Allemagne. Dans les années qutre-vingt, elle commande à un jeune écrivain en manque d'inspiration, Micheal Owen, l'écriture de la sage familiale. Micheal Owen est un homme d'un âge incertain, dépressif, qui vit reclus chez lui. Quand commence le roman, il en a même abandonné l'écriture après avoir fait des années de recherche.

Au fil des pages, nous découvrons donc la vie de cette famille. Les Winshaw sont prestigieux, les Winshaw sont des gens de pouvoir, chacun dans un domaine de la vie publique..et les Winshaw sont pourris. Roman qui oscille entre le genre policier et la critique sociétale. Dit comme ça, j'ai conscience que ça ne donne pas forcément envie mais non, ne te fie pas à mon manque de bagou commercial, c'est plutôt plaisant à lire car, si tu frises comme moi avec la quarantaine (non mais je ne les fais pas, si si je t'assure ....), cela te rappellera ta jeunesse.

J'ai donc bien aimé plonger au coeur de cette famille et voir comment tout s'articule, comment le pouvoir appelle le pouvoir, l'argent appelle l'argent (non je ne vais pas t'entonner l'Internationnale, rassure-toi). Comme je le disais, on plonge au coeur d'une vraie enquête policière, les destins se croisent et s'entremêlent et le dénouement sera à la hauteur des pages englouties.

Testament à l'anglaise - Jonathan Coe

Posté par Sev-and-co à 21:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    tiens ca me donne envie, comme si j'avais le temps de lire...

    Posté par Gawell, 23 octobre 2013 à 18:16

Poster un commentaire